Histoire de la notion de vie

Histoire de la notion de vie

André Pichot

Language: French

Pages: 1174

ISBN: 2070731367

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


L'ouvrage s'efforce de saisir la notion de vie à travers les écrits des plus grands théoriciens de la vie, de l'Antiquité à l'aube de la biologie moderne. Il s'agit d'un guide de lecture et d'une gigantesque somme de textes - plus de mille extraits d'ouvrages essentiels - commentés et critiqués dans une perspective historique, philosophique et scientifique. C'est aussi la tentative d'éclaircir, par l'histoire d'une notion, la philosophie sous-tendant les sciences biologiques actuelles.Texte principal et citations sont différenciés typographiquement. Deux niveaux de lecture sont possibles, soit l'ensemble du texte et des citations, soit le seul texte principal qui forme un tout en lui-même.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

les séparent comme l'appartement des femmes et, à côté, celui des hommes, et ils mettent au milieu le diaphragme, comme une cloison. Ainsi, la partie de l'âme qui a part au courage et à l'emportement, avide qu'elle est de dominer, ils l'établissent plus près de la tête, entre le diaphragme et le cou [dans la poitrine, le cœur], afin que, docile à la raison, elle pût de concert avec elle contenir par la force l'espèce des appétits, lorsque du haut de l'Acropole, les ordres de la raison n'auraient

sans effet, si elle n'était connue du principe dirigeant, siège de l'imagination, de la mémoire et de l'entendement. C'est pourquoi l'encéphale prolonge une partie de lui-même jusqu'à l'humeur cristalline, pour connaître les impressions qu'elle reçoit. Seul aussi ce prolongement renferme avec raison un conduit sensitif, parce que seul il renferme une grande abondance de pneuma psychique. (Galien, De l'utilité des parties du corps humain, Œuvres I, 544) La nécessité des nerfs est non moins

finalement le mélange entier, convenablement préparé pour la production de l'esprit vital, est tiré du ventricule gauche du cœur par la diastole. [...] Et ainsi l'esprit vital est alors transfusé du ventricule gauche du cœur dans les artères du corps entier, de sorte que la partie la plus raréfiée cherche les plus hautes régions où elle est davantage élaborée, spécialement dans le plexus réticulé à la base du cerveau, et, à proximité du siège spécial de l'âme rationnelle, l'esprit spirituel

de corriger son traité de paléontologie. Tout cela est imperceptible et mérite à peine d'être noté. Mais voici ce que le cas de F.-J. Pictet donne sous la plume de Clémence Royer. D'un même élan, elle affirme que Pictet a toute sa vie combattu l'idée d'une transformation des espèces (ce qui montre, en tout cas, qu'une telle idée était connue, combattue ou approuvée, avant l'ouvrage de Darwin), cite un extrait de la critique de Pictet, où l'on voit que manifestement il a fait un bon accueil à

variation des cellules germinatives indépendamment de ce mélange de plasmas, sans lui attribuer une cause précise. Dans Le plasma germinatif, il évoque le cas des variations brusques spontanées (qu'à l'époque on appelait sports, de “sports of nature”, caprices de la nature), mais n'y accorde pas une grande importance, du fait de la difficulté d'étudier leur héritabilité. Il ne semble pas les comprendre comme des modifications du plasma germinatif, mais plutôt comme des altération de l'ontogenèse

Download sample

Download